Program(me)

Program

Download the PDF here. (Preliminary program. Final bilingual version will follow.)

banquet invitation

Keynote

Our keynote speaker is Beth Conklin (Vanderbilt University, Nashville, Tennessee).

Drawing inspiration from Brazilian ecologist Ana Maria Primavesi’s concept of “espaços vitales,” vital spaces made abundant by the spacing-out and mingling of plant species, and from native Amazonian ritual practices of transforming the injuries of grief and loss by burning small spaces in the forest, Beth’s talk will explore conversations emerging between biological sciences and humanistic social sciences about woundedness, healing, and resilience.

Plenary Sessions:

“Anthropology in the Light of Unnamed Children’s Graves”

“Anthropology in the Light of Unnamed Children’s Graves” will feature invited speakers, reflecting on possible futures for an anthropology substantively invested in reconciliation, asking: What is (and isn’t) transformative change; how do we move forward together?

Confirmed speakers include: Gilbert Kewistep (Saulteaux/Nakaway), Judy Pelly (Anishinaabe-Saulteaux), Jerad Kozey (Métis), Cheyanne Desnomie (Plains Cree), Emily Grafton (Métis).

“Anthropological Reinventions in the Era of COVID”

“Anthropological Reinventions in the Era of COVID” will explore recent methodological innovations under mobility restrictions, asking: What are the implications of such experiences, and how might they inform changes to standard ethnographic practice?

Confirmed speakers include: Fiona P. McDonald (UBCO), Hanna M. Paul (UBCO), Martha Radice (Dalhousie), Abra Wenzel (Carleton), Karen Pennesi (Western), Débora Krischke Leitão (U du Quebec à Montreal).

Programme

Téléchargez le PDF ici. (Programme préliminaire. La version finale bilingue suivra.)

invitation à un banquet

Conférencière d’honneur

Beth Conklin (Université de Vanderbilt, Nashville, Tennessee) est notre conférencière d’honneur. S’inspirant du concept « espaços vitales » de l’écologiste brésilienne Ana Maria Primavesi, des espaces vitaux rendus abondants par l’espacement et le mélange des espèces végétales, et des pratiques rituelles amazoniennes consistant à transformer les blessures du deuil et de la perte en brûlant de petits espaces dans la forêt, la conférence de Beth explorera les conversations sur les blessures, la guérison et la résilience qui émergent entre les sciences biologiques et les sciences sociales humanistes.

Séances plénières:

« L’anthropologie à la lumière des tombes d’enfants non marquées »

« L’anthropologie à la lumière des tombes d’enfants non marquées » : des orateurs invités réfléchiront aux avenirs possibles d’une anthropologie qui s’investit considérablement dans la réconciliation, en se posant les questions suivantes : Qu’est-ce qu’un changement transformateur (et qu’est-ce qui ne l’est pas)? Comment pouvons-nous avancer ensemble? Orateurs dont la présence est confirmée : Gilbert Kewistep (Saulteaux/Nakaway), Judy Pelly (Anishinaabe-Saulteaux), Jerad Kozey (Métis), Cheyanne Desnomie (Cri des plaines), Emily Grafton (Métis).

« Transformations anthropologiques à l’ère de la COVID »

« Transformations anthropologiques à l’ère de la COVID » : exploration des récentes innovations méthodologiques ayant vu le jour dans le cadre des restrictions de mobilité, en posant la question suivante : Quelles sont les conséquences de telles expériences, et comment pourraient-elles orienter le changement de la pratique ethnographique standard?

Orateurs dont la présence est confirmée : Fiona P. McDonald (Université de la Colombie-Britannique à Okanagan), Hanna M. Paul (Université de la Colombie-Britannique à Okanagan), Martha Radice (Université Dalhousie), Abra Wenzel (Université Carleton), Karen Pennesi (Université Western), Débora Krischke Leitão (Université du Québec à Montréal).